Archives du mot-clé reportage

31 mai 2015 – Race The Tube M6: avant le tournage

Les 12 et 13 mai 2015, un journaliste de M6 accompagné de son caméraman sont venus me voir pour terminer le reportage « Race The Tube » entamé l’année précédente.

Le reportage est passé le dimanche 31 mai dans l’émission « 66 minutes » et présente un portrait de moi assez caricaturé et non représentatif de ma personnalité. Visible ici:

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1761930084033304&id=1752089941683985
Voici ma version des faits :

Mercredi 17 décembre : une équipe de trois personnes passe l’après-midi avec moi. Stéphane m’avait contacté peu après mon défi « Race The Tube » pour revenir sur les causes de cet échec. Christopher Zombo, Racer à Lyon avait d’ailleurs immortalisé un instant passé avec eux en prenant quelques photos :

Page Facebook de Christopher Zombo

Je les ai reçus chez moi. On a décortiqué le parcours que j’avais choisi. Je leur ai expliqué comment et pourquoi j’avais choisi cette portion. J’avais insisté sur le fait que le métro de Rennes était bien trop rapide pour être mis en concurrence sur 2 stations, mais qu’il était envisageable pour un champion régional ou national de running de le faire entre 3 stations.

Nous nous sommes ensuite déplacés en ville et je leur ai montré la station Charles de Gaulle, la pente sur l’avenue de l’Alma. Enfin, je les ai amenés à la station Pontchaillou car ils voulaient prendre un plan du métro en aérien. Ils ont constaté à quel point le métro roulait vite, et je me souviens de cette réflexion qui m’avait amusée : « Ah oui il va plus vite qu’à Lyon ! ». Nous nous sommes ensuite quittés après environ 4 h de tournage un peu compliquées car mon fils était là et ils ne voulaient pas qu’il soit sur le champs de la caméra. J’avais fait beaucoup d’efforts pour expliquer mon engagement dans la lutte contre l’Autisme et les raisons qui avaient faites que je n’avais pas pu rattraper le métro.

Je m’étais confié également en expliquant les difficultés  du handicap de mon fils. Que les défis que je réalisais me permettaient d’affronter le quotidien et d’aller prendre au fond de moi la force nécessaire pour me battre ! Se battre par le dépassement de soi pour aider les autres.

Le soir même j’ai envoyé tout un ensemble de liens par mails pour leur montrer que cette course n’était pas ma seule passion et que je tentais des défis de toute sorte. J’ai attendu en vain que le reportage sorte… J’étais surpris car ils avaient tourné également avec James Heptonstall, le londonien  qui a relancé la course officielle! Sur le reportage on le voit avec un manteau et une écharpe 🙂 Oui il faisait frais l’hiver dernier !!

J’ai attendu, longtemps, suffisamment pour que je me dise que finalement cet après midi était passée dans les oubliettes, que j’avais perdu une demie journée sur un reportage qui ne passera jamais. Je me souviens même avoir dû signer une autorisation de diffusion de ma vidéo pendant 42 mois ! C’est long quand le reportage ne passe pas.

Février 2015, nouveau coup de téléphone. Matthieu, journaliste de M6 pour l’émission 66 minutes. Il me demande alors si j’ai avancé dans ma course contre le métro, si je tente un nouveau défi …. Oui je m’entraine, oui j’ai des défis, mais non j’ai pas envie de le partager avec un journaliste ! Je refuse donc …

Puis le 3 avril je suis contacté par Antony, d’abord sur mon Facebook personnel, puis sur ma page Facebook « Race The Tube ». Je le rappellerai bien plus tard car il insiste. Facebook, mail et il a aussi mon numéro de téléphone. Il m’explique vaguement qu’il reprend le reportage de Stéphane et souhaite donner une fin plus positive au tournage réalisé 4 mois auparavant avec moi.

Je prépare le défi #sitaratetonbus cours après ! Je ne suis pas encore sûr de pouvoir battre le bus C4 entre les stations « Beaulieu-Chimie » et « République » une deuxième fois.  Cela avait été réussi à l’entrainement mais après … ce genre de course est liée à de multiples aléas qui rendent la course plus difficile (circulation, météo, arrêts non desservis …).

Alors je refuse, à plusieurs reprises même. Il s’engage alors une négociation entre ce que je souhaite montrer, la manière dont les choses se dérouleraient et l’intérêt du reportage. Ayant déjà réalisé un événement sportif en direct avec des médias, je crains la pression que je pourrais ressentir ce jour là. Il me rassure en insistant sur le fait que le tournage ne sera pas intrusif ! Ma réponse est toujours « non ».

23 avril 2015: C’est la deuxième tentative contre le bus C4, cette fois j’ai demandé à Nils de m’accompagner et de filmer. J’ai prévenu M6 que si je réussissais on pourrait reparler d’une éventuelle collaboration.

Le défi est réussi et la vidéo est là:
Si t’as raté ton bus, cours après !
Ouest France relaie l’information d’abord sur son compte Dailymotion puis avec ma vidéo Youtube.

Suite à cette réussite, je n’ai plus envie de réaliser un nouveau tournage avec m6. Mais ce n’est pas du goût d’Antony. Juste après ma performance, il me relance et insiste encore pour réaliser la même performance avec eux. Je suis en déplacement professionnel à Lannion pendant nos échanges, je n’avais pas les idées très claires. Content de ma course,  et rassuré par ses propos, « Ne t’inquiète pas, on ne sera pas intrusif pendant le reportage », « on te suivra sans te gêner », « On fera une belle suite » à ta course contre le métro », j’accepte la proposition en me sentant forcé et convaincu malgré moi.

Le rendez-vous est fixé pour le 12 et 13 mai. Le programme n’est pas clair, à chaque fois que l’on s’appelle on a pas le temps de parler de la manière dont le reportage va être filmé, les discussions sont sur des détails techniques. Ils veulent tourner un repérage dans le bus et ma course. Antony insiste pour que le repérage se fasse avant mon arrivée au travail le matin et la course le midi. Ok pour la course le midi mais j’insiste pour que le repérage ait lieu la veille, j’ai pas envie de risquer d’arriver en retard au boulot. Je fais ça bénévolement, et je souhaite que ca reste un plaisir.

La suite retrace ces 2 jours de reportage et la diffusion finale …
A suivre …